Bonjour cher digital nomad en devenir

 

Je m’appelle Mélodie, j’ai 24 ans et je suis digital nomad.

Oui, ça sonne un peu comme une présentation chez les alcooliques anonymes. Il n’en est rien.

 

Que veut-dire digital nomad ?

 

J’ai écris cet article depuis Medellín, en Colombie où je partageais mon quotidien avec d’autres nomades digitaux.

Ce n’était pas ma première destination, voici ce que j’avais déjà fait en deux ans :

  • Un mois de roadtrip en Islande
  • Une semaine à New York
  • Un mois au Canada
  • Un mois en Colombie
  • Mais aussi : Dublin, Londres, Edimbourg, Barcelone, la Corse, Lyon, Paris…

Ouf.

Et quand je ne suis pas sur les routes, je séjourne à Strasbourg.

 

Nomade numérique : parcourir le monde en travaillant

Devant les chutes du Niagara

 

Tu dois te demander comment je fais pour voyager autant.

À ton âge, tu ne veux pas plutôt trouver un métier stable, acheter une maison et jouer sur la terrasse avec tes deux enfants et ton labrador ?

 

Quand on me parle du métro boulot dodo.

 

 

Devenir digital nomad : le déclic

 

Petit retour en arrière.

En 1995, un bébé est né. La légende raconte que son premier mot était « avion » et le deuxième « liberté ». Mais avançons un peu dans l’histoire.

En 2012, bac en poche, je pars faire mes études de communication à Paris, puis Strasbourg, puis Lille, Berlin, puis re-Strasbourg (déjà intenable cette nana…).

 

Nomadisme numérique, travailler et voyager

 À Berlin, entre deux bouts de mur.

 

À tout juste 21 ans, j’ai lancé mon entreprise avec le statut autoentrepreneur, sans trop savoir où cela allait me mener.

L’idée de travailler en voyageant était encore loin de me venir à l’esprit.

À l’époque, j’étais en stage dans une entreprise 4 jours sur 5. Je bossais 8h par jour du lundi au jeudi et j’avais cours le vendredi (parfois même le samedi…).

En parallèle, j’effectuais des missions de rédaction et stratégie marketing pour mes clients. Et en fin d’année, est venu s’ajouter un gros projet : le mémoire de fin d’études.

Résumons.

 

Je devais donc être au top en entreprise, en cours, pour mes clients et rédiger mon mémoire le week-end. Imaginez un zoombie avec un cathéter de café collé au bras. C’était moi.

Tu vas me dire, pourquoi tu t’es investie autant dans ton mémoire de fin d’études ? Tout le monde s’en moque de ce truc, non ? Le problème, c’est que le sujet m’intéressait vraiment. Un sujet nouveau, encore peu connu. Je vous laisse deviner lequel…

 

 

J’avais choisi d’étudier le nomadisme numérique.

Et c’est là que le déclic a eu lieu. Pourquoi pas moi ?

 

Comment passer au nomadisme numérique pour de vrai ?

 

Je ne me suis pas posé la question tout de suite.

Mes études terminées, j’ai continué ma vie de freelance. Je tentais tranquillement de faire décoller mon business.

J’en ai aussi profité pour voyager.

 

Qu'est-ce qu'un digital nomad ?

Mon premier voyage fut l’Islande (en mode roadtrip, pas pour travailler)

 

Je n’étais pas encore digital nomad « officiellement », j’alternais entre travail et voyage (100% vacances).

Je ne combinais pas les deux (ou éventuellement juste en travaillant chez des amis). L’avantage quand tu es ton propre patron, c’est que tu n’attends l’approbation de personne pour poser des congés !

Supplier ma hiérarchie pour pouvoir me libérer un après-midi ? J’espère ne plus jamais avoir à faire ça…

 

En février 2018, j’ai pris une grande décision.

Je cherchais depuis plusieurs mois un moyen de travailler en voyageant à moindre frais, sachant que je gagnais moins de 1 000€ par mois…

Et j’ai trouvé !

Le housesitting semblait être la meilleure des solutions pour moi. Le principe est simple : tu gardes une maison pendant que les propriétaires partent en vacances. Ces inconnus ont souvent des animaux, c’est plus simple pour eux d’avoir quelqu’un tous les jours chez eux.

En juin 2018, je décollais de Paris pour New York. Après une semaine de visite, je me rendais à Toronto pour garder une maison avec trois chats. Adieu zone de confort et bonjour Canada !

 

Voyager et travailler au Canada

En pleine randonnée au Canada

 

Ma première vraie expérience en tant que nomade digitale, 5 semaines inoubliables !

Mais il manquait quelque chose…

 

Rencontrer d’autres digital nomad

 

La solitude du freelance, tu connais ?

Le travail à distance peut être compliqué. Quand tu bosses depuis chez toi, tu es libre mais tu es seul. Tu as des clients mais pas de véritables collègues.

Certains travailleurs indépendants tentent de combler ce vide en allant dans des cafés ou en choisissant un espace de coworking.

J’ai beau être de nature indépendante, le contact avec d’autres personnes me manquait. Ce dont j’avais réellement besoin, c’était de vivre ce lifestyle avec d’autres nomades numériques, d’autres freelances qui travaillent sur internet.

 

Ça existe une communauté de digital nomad ?

Eh bien oui, se faire des amis nomades, c’est possible !

C’est ainsi que j’ai découvert la communauté WiFi-Tribe, un groupe de digital nomad qui parcourt le monde et emmène leur boulot dans leur sac à dos.

J’ai économisé pendant plusieurs mois en France pour me payer cette aventure (billet d’avion, le logement, la vie sur place… Beaucoup plus de dépenses que lors de ma vie nomade canadienne).

 

Poste de travail d'un nomade digital

Mon poste de travail depuis mon appart à Medellin

 

Et toi, comment tu peux devenir digital nomad ?

 

En 2035, il y aura 1 milliard de digital nomad.

Une personne sur 8 travaillera sur son ordinateur grâce à internet. Ça fait énormément de monde, hein ?

Le web est en train de changer notre façon de travailler. Des termes comme « slasheur », « télétravail », « remote » et « nomade digital » fleurissent sur le web comme les pâquerettes au printemps.

 

Les jeunes désillusionnés par le monde de l’entreprise, les moins jeunes qui veulent plus de temps libre, les personnes qui veulent donner un sens à leur vie ou voyager plus… On a tous une bonne raison de faire évoluer notre façon de travailler.

Ce n’est pas une tendance. Nous sommes en train de vivre une révolution dans le monde du travail.

 

Ne rate pas le train du changement 🚂.

Si tu penses aussi que le travail ne se résume à un 9h-17h scotché au bureau, alors rejoins-moi !

Je te fais découvrir mon mode de vie, mes anecdotes de voyage et je te donne des conseils pour que toi aussi tu te lances dans l’aventure.

 

 

Combien de temps faut-il pour devenir digital nomad ?

Tout dépend de ce que veut dire digital nomad pour toi.

Si on part du principe que tu es freelance et que tu peux travailler d’où tu veux, tu es déjà digital nomad. Il suffit juste que tu achètes un billet d’avion pour exercer ailleurs que dans ton pays (ou ta région).

 

Dans ce cas, j’étais digital nomad avant même d’être full-time freelance.

Quand j’étais stagiaire, j’ai demandé une journée de télétravail par semaine à mon patron. Je travaillais de chez moi, mais j’aurais pu bosser depuis les Caraïbes si je le voulais. Je vous l’accorde, ça fait cher l’aller-retour pour une journée.

 

Voyager et emmener son boulot partour

Le parc Tayrona en Colombie. Dommage, ya pas de Wi-Fi là-bas.

 

Et pour voyager à plein-temps toute l’année ?

Cela va dépendre de ce que tu veux faire.

Imaginons : tu es salarié et tu demandes à ta cheffe de travailler en remote (100% à distance) tous les jours. Elle accepte. Ciao, tu décolles le lendemain pour partir vivre en Thaïlande !

Si tu lances ton business, ça peut prendre plus de temps…

 

Devenir digital nomad

Une vue imprenable sur la ville de Medellin.

 

Les métiers de digital nomad

 

Travailler à distance, changer de vie… Ça fait rêver.

Mais concrètement, quels métiers peut-on exercer pour devenir DN ?

 

Il existe trois façons de gagner de l’argent en travaillant sur internet :

  • Travailler pour une entreprise en remote (télétravail)
  • Devenir freelance et facturer des clients
  • Créer un business, monter une entreprise

 

Voici des exemples de métiers les plus courants exercés par les DN :

  • Blogueurs (blog voyage, lifestyle, culture, cinéma…)
  • Rédacteur web, concepteur-rédacteur
  • Traducteur
  • Graphiste, webdesigner
  • Photographe
  • Développeur
  • Coach
  • (Il en existe plein d’autres, je ferai sûrement un article sur le sujet)

 

En ce qui concerne mon activité professionnelle, je suis Content Manager Web. J’aide les petites entreprises à trouver les bons mots pour se faire entendre sur le web, je suis le chef de projet du contenu. Dans le jargon on parle de webmarketing, storytelling et SEO.

 

Quels sont les avantages et inconvénients de ce mode de vie ?

 

Même si on a tendance à croire que je sirote des cocktails au bord de la plage toute la journée en alimentant mon compte Instagram, le mode de vie nomade a quand des côtés moins sympathiques. 

Commençons par les points positifs.

 

Les avantages

1 – Tu travailles où tu veux, quand tu veux : la seule condition est d’avoir un ordi portable et une bonne connexion internet. Tu peux travailler depuis un café, un espace de coworking ou ton lit ! Tu n’as pas besoin de prendre la voiture, te taper 1h de bouchons tous les matins et tous les soirs. Tu n’arrives pas à sortir du lit avant 10h ? No problemo, tu commences à bosser après ta grasse matinée 😎

 


voyager et travailler : devenir digital nomad

Où vais-je bien pouvoir travailler aujourd’hui ?

 

2 – Tu ne demandes plus de jours de congés : tu décides quand tu veux prendre des vacances et personne ne peut t’en empêcher. Bon, dans les faits évite de prévenir à la dernière minute, ça risque de mettre tes clients dans des situations délicates…

 

3 – Tu peux voyager plus, pour moins cher : rien ne t’empêche de prendre un billet d’avion un mardi et de rentrer le jeudi.

 

4 – Tu peux profiter de tes proches et faire des activités : tu ne veux absolument pas louper ta séance d’aquagym à 15h ? Pas de souci, tu travailleras le soir. Tu peux aussi rester plus longtemps chez tes parents, prolonger un week-end chez des amis… Je fais ça régulièrement !

 

5 – Tu évites les heures de pointe : c’est bien connu, tout le monde adore faire ses courses au Carrefour un samedi à 14h. Évitons les bains de foule.

 

Les inconvénients

1 – Motivation, où es-tu ?! : ce qu’on me demande le plus souvent c’est : « mais comment fais-tu pour te motiver à bosser de chez toi ? Moi je peux pas ». Effectivement, je n’ai pas de souci à me lever pour bosser, mais je comprends que ce ne soit pas la même chose pour tout le monde. Dans ce cas, va dans une bibliothèque ou un espace de coworking, chacun à son endroit propice pour se motiver !

 

changer de vie et devenir nomade digital

Tu peux travailler dans un café !

 

2 – Tu risques de te sentir seul : comme je le disais plus haut, bosser pour des clients à distance (ou pour toi) c’est accepter de travailler seul. Trouve une communauté de freelances avec qui partager tes journées !

 

3 – Si tu es freelance, tu peux avoir des clients relous : j’ai la chance d’avoir des clients sympas, avec qui j’ai une relation saine, presque amicale. Mais il peut m’arriver de courir après les factures. Il faut aussi être clair sur ce que tu proposes et savoir dire non.

 

4 – Liberté rime avec insécurité : être libre a un prix, celui de ne pas savoir de quoi demain sera fait. Une anecdote : j’ai rendu visite à un client sur Paris, on a parlé des futurs projets, nickel, R.A.S… Le lendemain je reçois un email de ce dernier m’expliquant que l’entreprise va fermer ses portes… Euh, ok… 

 

5 – Et la vie de famille ? Grande question… Chaque cas est différent. Si tu es DN et ton/ta conjoin.te a un métier « physique », alors il faut réussir à combiner voyage en solo et voyage en couple. Si les deux sont DN, ce n’est pas forcément plus simple. J’ai rencontré des couples pour qui ça fonctionne, d’autres qui n’ont pas tenus… Le tout est de trouver un équilibre qui convient aux deux personnes.

 

Je parlerai des nombreux avantages et inconvénients de ce mode de vie dans un prochain article.

 

Ce que tu dois retenir

Je suis une personne formidable. Digital nomad n’est pas un métier mais bien un mode de vie. Le DN alterne entre moment de travail et voyage, et non, il n’est pas payé pour voyager (malheureusement).

Avant de savoir quel métier tu pourrais exercer en tant que digital nomad, il faut déjà savoir si ce mode de vie est susceptible de te correspondre. Pour cela, je te propose d’en apprendre plus en t’abonnant à la newsletter. 

 

 

 

 

Les autres articles qui peuvent t’intéresser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.